Le typhus du chat

10 octobre 2020
Actus_sites_internet_typhus_6.jpg
Le typhus du chat, ou panleucopénie infectieuse féline, est une maladie infectieuse grave et mortelle aujourd’hui assez rare, mais qui peut encore toucher des animaux non vaccinés.

Qu’est-ce que c’est ?

Le typhus est une maladie virale due à un parvovirus (l’équivalent de la parvovirose chez le chien).

Canine parvovirus isolated on black background, 3D illustration. A virus which causes intestinal and cardiac infections in dogs

Ce virus attaque la moelle osseuse et la paroi intestinale chez le chat, générant des symptômes essentiellement digestifs, qui peuvent dégénérer rapidement, voire provoquer la mort si l’animal n’est pas rapidement pris en charge.

Ce virus est à la fois très contagieux, et très résistant dans l’environnement (jusqu’à un an). La contamination se fait donc par contact direct avec un animal infecté ou avec ses selles, ou par contact indirect (matières fécales ramenées sous les chaussures, sur des objets…).

 

Comment le reconnaître ?

Les chatons sont les plus sensibles à la maladie. Les adultes vivant en collectivité peuvent également être touchés. Après deux à quatre jours d’incubation, de la fièvre apparaît, ainsi qu’une prostration, une perte d’appétit, un abattement important. Une sévère déshydratation peut apparaitre du fait de la diarrhée et des vomissements, menant à la mort si les symptômes ne sont pas très vite pris en charge.

Nikolay Bassov /123RF banque d’images
Une température élévée est un des premiers symptômes de la panleucopénie
Une température élévée est un des premiers symptômes de la panleucopénie

 

Le diagnostic vétérinaire repose sur les symptômes, et sur une analyse de sang. On peut également rechercher le virus dans les selles.

Le diagnostic est confirmé par une analyse sanguine

Si une contamination a lieu pendant la gestation, le virus touche alors les chatons, qui développent des symptômes nerveux graves et incurables (incapables de se déplacer).

 

Comment le soigner ?

Le traitement du typhus n’est pas efficace dans tous les cas. Sa réussite dépend de la gravité des symptômes. Il comprend la réhydratation de l’animal via des perfusions, et l’administration d’anti-vomitifs, anti-diarrhéiques et antibiotiques. Souvent, l’alimentation de l’animal devient difficile, et il peut être nécessaire de l’hospitaliser pour lui poser une sonde afin de le nourrir.

La mise sous perfusion est nécessaire dans certains cas. CREATOR: gd-jpeg v1.0 (using IJG JPEG v62), quality = 95

Dans certains cas, un antiviral à l’interferon Oméga félin peut être utile.

 

Comment le prévenir ?

La vaccination demeure le meilleur moyen de prévention de cette maladie. Elle peut être effectuée dès l’âge de 2 mois, voire avant dans certains cas.

La vaccination est le meilleur moyen de prévenir la maladie

A noter : la mortalité chez les chats non vaccinés touchés par la maladie est de 90% !

Si un animal est atteint, il faut penser à désinfecter l’environnement et tout ce qui a pu être en contact avec lui à l’eau de javel.

 

Attention : le typhus est un vice rédhibitoire, c’est-à-dire une maladie encadrée par la loi pour protéger les acquéreurs de chatons. Si un chaton est ainsi suspect de typhus par un vétérinaire dans les 5 jours suivant l’achat, celui-ci rédige alors un certificat de suspicion, puis dispose de 30 jours pour confirmer le diagnostic. Si la maladie est confirmée, le propriétaire peut alors exiger un remboursement intégral de l’animal auprès du vendeur.

Copyright Oxane-Vetaction Conseil 2019